Retour

Notre nouvelle stratégie

contre les exclusions

    Elle a le visage d'un sans-abri ou d'un migrant, mais aussi d'un enfant, d'une personne âgée, d'un travailleur pauvre. La précarité a de multiples visages. Selon l'Insee en 2016, 8,90 millions de Français vivaient sous le seuil de pauvreté. Un Lillois sur quatre est concerné. C'est le fruit de la crise économique et des mesures libérales qui l'ont aggravée, provoquant une hausse du chômage et une baisse du pouvoir d'achat.
    Alors que la très grande majorité des élus ont salué au dernier conseil municipal notre bonne gestion budgétaire, j'ai souhaité rappeler l'importance d'une politique sociale ambitieuse. Elle est au cœur de notre action, du logement (nous construisons du logement social dans chaque projet et chaque quartier) à notre politique tarifaire, basée sur le quotient familial.

    60 millions d'euros :
    Nous avons cette année décidé de repenser notre projet social en nous appuyant sur nos Centres Communaux d'Action Sociale (CCAS). Dans les mairies de quartier, une trentaine d'agents du CCAS sont désormais les interlocuteurs uniques de chaque Lillois-e en difficulté, chargés de faire un point sur sa situation globale.
    Deuxième mission : organiser des actions de prévention. Notre réseau des habitants "ambassadeurs de la santé" a d'ailleurs été récompensé par l'Agence régionale de santé.
    Chaque année, plus de 60 M€ sont ainsi mobilisés pour nos actions de proximité et de solidarité. Nous mettons tout en œuvre pour que chacun retrouve des conditions de vie dignes et son autonomie.

    Martine Aubry
    Maire de Lille

Retour

Impression Braille
Logiciels : Editeur relief ou

Duxbury Braille Translator (DBT)